Rurrenabaque et l’Amazonie

Après notre périple en bus, nous voilà aux portes de l’Amazonie. La chaleur tropicale nous le rappelle bien ! Nous profitons d’une journée de pause pour nous détendre et admirer le magnifique coucher de soleil sur la jungle, avant de débuter notre aventure. Samedi matin, nous voilà prêts et nous nous rendons à l’agence chargée de s’occuper de nous pendant les 3 prochains jours. Oui mais voilà, l’aventure étant toujours faite d’imprévus, nous partons finalement avec une morsure de chien pour Yassine (rien de très grave heureusement, et le guide nous a emmené faire un saut à l’hôpital avant de partir) et une tourista carabinée pour Camille : la bande des bras cassés en route pour l’aventure. Bien sûr ça ne nous empêche pas de profiter à fond de notre séjour. Après quelques heures de route sur une route en terre, notre groupe (une Turque, un Hollandais et nous) prend une pirogue avec notre guide et nous entrons officiellement dans la pampa amazonienne. Nous apercevons les fameux dauphins roses de l’Amazone (mais ils sont timides et se laissent difficilement prendre en photo), un bon nombre de tortues se dorant la pilule, multiples oiseaux et quelques alligators cachés dans les branches. N’oublions pas bien sûr les petits singes « cappuccino »  et les singes hurleurs. Après cette longue promenade fluviale, nous arrivons à notre écolodge, composée de maisons sur pilotis au milieu de la forêt. Puis nous repartons admirer le coucher de soleil sur la pampa et effectuons notre retour dans le noir et apercevons luire, à la lueur de nos lampes, les yeux des alligators qui prennent leur bain.

Le lendemain, réveil au son des singes qui font la java sur le toit de notre cabanon, et il y en a même un qui passe sa tête par un trou de la moustiquaire pour nous saluer. Ce matin au programme, marche dans la pampa à la recherche d’anacondas ! Nous partons avec une famille de Néo-Zélandais qui partage notre écolodge. Après deux heures de marche dans l’eau stagnante, force nous est d’admettre que nous ne verrons pas d’anaconda aujourd’hui. Nous retournons donc à nos pirogues quand soudain, c’est la panique. Un des enfants de la famille n’est pas là ! tout le monde se disperse à nouveau pour le chercher sur des kilomètres dans la pampa (sauf Camille qui, terrassée par son ventre capricieux est partie faire la sieste). Du lodge résonnent les cris des chercheurs sur la rive d’en face. Mai voilà que le jeune garçon revient, en bateau, ramené par des gens d’un autre lodge. Son histoire est assez folle : il s’est perdu et incapable de retrouver le bateau il s’est retrouvé sur la rive, en face d’un autre écolodge. Il a alors traversé la rivière à la nage (oui, oui il y a des alligators et des piranhas ) pour rejoindre la maison et a ensuite été ramené. Vous imaginez le soulagement des parents et de tout le groupe. Pas d’anaconda pour nous, mais une belle frayeur. Tout cela a retardé notre activité de l’après-midi : la pêche aux piranhas. Rassurez-vous, nous n’en avons pêché aucun. A peine notre guide a-t-il réussir à pêcher un minuscule poisson chat, que nous avons relâché.

Notre troisième jour se commence par une baignade avec les dauphins roses qui sont bien au rendez-vous mais ne se laissent pas approcher de trop près. L’orage gronde et il est temps de partir, nous avons encore une longue route en pirogue pour quitter la pampa. Bien sûr avec notre chance, l’orage éclate quand nous sommes sur la pirogue et nous voilà trempés jusqu’aux os. Ne parlons pas de nos affaires … Voilà un séjour riche en aventures qui se termine. Avant de reprendre le bus, n’oublions pas de vous parler de l’ennemi numéro 1 pendant nos 3 jours en Amazonie. Vous croyez que les anacondas, les alligators et les piranhas sont de rudes adversaires ? Vous n’avez de toute évidence jamais rencontré les moustiques d’Amazonie. Ils nous ont harcelés (et dévorés) sans répit, nuit et jour, à travers nos vêtements, sur nos visages, tout petit espace libre ou trop légèrement couvert était à leur merci. Epuisés mais heureux d’avoir vu l’Amazonie, nous reprenons le bus pour La Paz.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :